vendredi 08 avril | 20h30

ORCHESTRE NATIONAL D'ILE DE FRANCE / TOUT UN MONDE LOINTAIN

Deux histoires d’amitié se dissimulent derrière Tout un monde lointain d’Henri Dutilleux et la Symphonie n°3 « Avec orgue » de Camille Saint-Saëns. Deux chefs-d’œuvre servis en outre par une maîtrise époustouflante de la palette orchestrale.

Dans la symphonie, l’orchestre s’exprime seul. Dans le concerto, un soliste se positionne par rapport à la masse des musiciens, souvent en lui faisant face fièrement. Quelques compositeurs ont questionné les limites de chacun de ces genres et sont parvenus à créer des partitions hybrides et singulières. C’est le cas de Tout un monde lointain, un concerto pour violoncelle bâti comme une symphonie, dont le titre est emprunté à Baudelaire qu’Henri Dutilleux admirait tant. Le soliste y émerge avec élégance et délicatesse. Dans la Troisième Symphonie de Saint-Saëns dédiée à Franz Liszt, c’est l’orgue qui tient un rôle de soliste sans toutefois l’affirmer totalement. Plutôt discret au début, il finit par éclater au grand jour, donnant l’impression d’un double orchestre triomphal. Gemma New, l’une des chefs d’orchestre leader de la nouvelle génération, connue pour ses interprétations éclairées et sa présence dynamique, dirigera l’Orchestre à cette occasion.

Direction : Gemma New / Violoncelle : Cameron Crozman / Henri Dutilleux Tout un monde lointain, concerto pour violoncelle (27’) / Camille Saint-Saëns Symphonie n° 3 en ut mineur dite « avec orgue » (36’)

Durée approximative : 1:20

Réserver mes billets
tarif plein : 22 euros | tarif réduit : 10 euros

Mention & Crédits = Orchestre national d’Île-de-France est soutenu par la Région Île-de-France et le Ministère de la culture - DRAC Ile-de-France