Jean Bocheux

Jean Bocheux est un artiste, plasticien, vidéaste, musicien, diplômé de l’École Supérieur d’Art Graphique de Paris (E.S.A.G, Penninghen). Son travail interroge la notion de l’échelle dans l’espace, remet en question la hiérarchisation des formats en mélangeant langages et techniques classiques comme expérimentales (dessin, photo, vidéo, film, musique, sculpture Bio Art...).
Ces œuvres nous poussent à porter l’attention sur l’invisible en élargissant les cadres. Chaque exposition ou spectacle est conçu comme une étape d’un projet et le lieu qui l’accueille, comme un espace qui participe à la réflexion globale du contexte et de l’époque. De 1990 à 2000, il participe à plusieurs expositions de Peinture à Londres, New York et Paris, à Beaubourg, centre Pompidou. Il réalise également plusieurs programmes courts pour Arte, Canal Plus, ainsi qu’un court métrage Papa was a rolling stone pour la campagne du C.R.I.P.S. contre la drogue en 2000.
En tant que musicien, il compose et réalise les bandes-son de ses films. Il est par ailleurs, le fondateur et guitariste, du combo rock Facel Vega’s.
En 2007, après un an d’existence, le groupe se produira sur différentes scènes parisiennes (le baron, la flèche d’or, le Zèbre...), puis à Londres en 2009 après la sortie d’un Remix du single All those things U know chez Discograph par l’anglais The Emperor Machine (Andrew Meecham) du groupe « Chicken Lips ».
En tant qu’auteur-réalisateur, il obtient en 2007 pour le court-métrage Delicious Saké plusieurs prix, dont le prix du meilleur film expérimental au Short Film Award et le prix du Jury.
En tant que plasticien il est l’auteur du projet Ants : Court-métrage, photographie, sculptures bio art, mapping, présenté dans le « In » à la Nuit Blanche 2018. Il travaille également à un long métrage : The white noise avec Wild Bunch.
Avec le projet This Is, il souhaite questionner, selon une démarche inspirée par Andy Wharol quand il a créé le Velvet Underground, la possibilité de détourner des icones médiatiques, converties en clones de l’audimat. Une performance scènique autant que visuelle