mardi 07 mars | 21h

Philippe Petit / Tant que le soleil frappe

Max ne rêve pas de faire des murs végétaux pour des hôtels cinq étoiles. Paysagiste tenace, engagé mais acculé, il se bat pour créer un jardin sauvage, sans clôture, en plein centre-ville d’une métropole : une zone végétale ouverte à tous. Après des années de refus, son projet arrive en finale d’un concours d’architecture. Pour Max, c’est la dernière chance d’offrir de l’oxygène aux habitants qui suffoquent dans un enfer urbain, sous le soleil qui frappe.

Durée approximative : 1h25

tarif plein : 5 euros | tarif réduit : 3 euros

Gardons contact !

En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir la newsletter du POC.

Vous pourrez vous désabonner à tout moment en cliquant sur le lien dans le bas de page de nos e-mails.